claire/ novembre 21, 2015/ humeur/ 0 comments

L’hiver a commencé, aujourd’hui 21 novembre, à Paris. 8 jours après la soudaine prise de conscience collective que les fruits des graines que nous avons semées dans l’égoïsme colonial du profit indifférent aux souffrances d’autrui, nous ont explosé en pleine face.

L’hiver s’annonce froid et aussi glacial qu’octobre a été étrangement doux.
Des rendez-vous impromptus entre les événements se sont noués. La sortie du livre d’un juge anti-terroriste, la sortie d’une série qui traite d’indépendance par rapport aux énergies fossiles…le décret d’un couvre-feu pour un « quartier », une capitale européenne instaurée ville-morte par la fermeture de son métro et des magasins de centre-ville, un état d’urgence peut-être plus utile que des lois sur le renseignement et anti-terroriste. Qui dépose le pouvoir dans les mains d’un seul homme…et si l’homme est remplacé par un autre, ou par une certaine femme, à la « clairvoyance » dichotomique ? Qu’adviendrait-il ? Nul ne le dit…
Moissons d’hiver, alors que les fleurs et les couronnes parisiennes deviennent déjà l’objet de prédilection des touristes et photographes amateurs.

On pense à la chaleur des blés, à leur parfum un peu poussiéreux, et à la fraîcheur des céréales en herbe.

Moissons d’hiver.IMG_6624
2013-08-03 12.22.27
Share this Post

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>