claire/ février 6, 2020/ Pêle-mêle/ 0 comments

Le phénomène n’est pas neuf, mais force est de constater que LREM forge une langue parallèle, dont les mots familiers prennent un sens spécifique. Volonté de manipulation de masse ou certitude de tracer le seul et unique bon chemin ?
Ce petit point linguistique se contentera de relever la signification de ce nouveau vocabulaire, dont l’usage est davantage prégnant chaque jour.

concertation : le principe est d’exposer son projet, de laisser parler les participants et de conclure que le projet sera appliqué tel qu’il a été exposé. Point.

riens : ce sont les personnes qui n’ont pas réussi et qu’il est loisible de croiser dans les gares. Il ne s’agit pas de réussir à attraper un train, mais bien d’avoir réussi. Il ne s’agit pas non plus d’être heureux. On rappellera qu’historiquement le mot rien vient de chose (rem en latin), ce qui laisse supposer que celui qui a réussi est un acteur de sa vie, contrairement au rien, qui n’a pas voulu être quelque chose, et a donc préféré n’être qu’une chose.

universel : ne concerne pas tout le monde mais seulement ceux qui ne sont pas spécifiques.

Share this Post

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
*
*